Archives de catégorie : Articles de Lionel Audion

Convention d’utilisation de l’orgue

Intervention de Lionel Audion au conseil municipal du 11 juin 2017

Lors du conseil municipal du 25 septembre dernier, nous n’avions pas approuvé le projet concernant l’orgue de l’église Saint-Léger au nom de la laïcité, ce qui vous avait fait réagir ; vous nous aviez garanti le respect total de la laïcité.

La lecture de la convention d’utilisation de l’orgue confirme hélas nos craintes. En effet, le cadre juridique de la convention fait longuement référence au droit Canonique ; il est clairement rappelé que, je cite, « ne pourront être admis dans les églises que des manifestations ou des concerts compatibles avec le caractère particulier des lieux ; ne sera admis dans un lieu sacré que ce qui sert ou favorise le culte, la piété ou la religion, et y sera défendu tout ce qui ne convient pas à la sainteté du lieu ». Certes, il est précisé que l’Ordinaire (c’est-à-dire l’évêque ou son représentant dans la paroisse) peut permettre occasionnellement d’autres usages.

Nous n’avons aucune crainte pour les mois à venir et savons que le curé actuel d’Orvault n’exercera pas de censure, mais qui nous garantit que son successeur aura la même ouverture d’esprit ? les professeurs de la future classe d’orgue de l’école des musiques devront-ils lui soumettre les œuvres travaillées ?

Nous nous abstiendrons sur cette délibération.

Appel à projets du PEG

Intervention de Lionel Audion au conseil municipal du 11 juin 2018

En résumé : Nous reprochons à la majorité d’obliger les écoles publiques porteuses de projets à s’associer avec une ou plusieurs écoles privées hors commune et, à l’inverse, de ne pas penser à associer les deux autres lycées publics de secteur qui accueillent des Orvaltais.  

Continuer la lecture

Subventions aux écoles privées

Intervention de Lionel Audion lors du conseil municipal du 11 juin 2018

Je souhaiterais que les effectifs des enfants Orvaltais fréquentant les trois écoles privées concernées, qui nous ont été communiqués pendant la commission, soient reportés sur la délibération.
Surtout, je veux souligner un problème de cohérence dans l’attribution des subventions aux écoles privées : Orvault finance les Orvaltais fréquentant des écoles privées Saint-Herblain et dorénavant Nantes, limitrophes de notre commune. Puisque vous reconnaissez que les familles qui font ce choix doivent être aidées, pourquoi ne pas subventionner également l’école Diwan de Nantes ?

Vœu relatif à la reconnaissance d’un État palestinien

Intervention de Lionel Audion lors du conseil municipal du 9 avril 2018

Monsieur le Maire, au moment où l’actualité rappelle cruellement la situation en Palestine, nous apportons tout notre soutien à ce vœu. Outre la demande adressée au Président de la République de reconnaître l’État de Palestine avec Jérusalem-Est pour capitale, nous insistons sur la nécessité de concrétiser ce soutien à l’échelle locale, en informant les Orvaltais d’une part, au moyen d’expositions, de conférences ou de tables rondes par exemple, mais aussi, comme le vœu le propose, en favorisant des relations d’interconnaissance avec une collectivité de Cisjordanie : les domaines de la culture et de l’éducation nous semblent évidemment propices à ces échanges. Nous serons particulièrement vigilants sur les suites données à ce vœu.

(Cliquez ici pour télécharger (format PDF) le vœu qui a été rédigé en concertation avec la minorité et adopté à l’unanimité : Vœu du Conseil municipal d’Orvault sur la Palestine )

Accueil petite enfance au Bourg d’Orvault

Intervention de Lionel Audion lors du conseil municipal du 9 avril 2018

Monsieur le Maire, cette modification du règlement des structures de petite enfance pourrait paraître anodine, en modifiant par exemple des horaires de fonctionnement, mais elle recèle une information qui nous semble complètement incompréhensible et va même à l’encontre des objectifs exposés en introduction de cette délibération. Je lis en effet « Sur le cœur du quartier du bourg, le service fait état d’une augmentation des besoins de la seule structure existante ». L’enjeu, selon le texte, serait donc de « rééquilibrer sur l’ensemble du territoire Nord et Sud l’offre de garde », ce sur quoi nous sommes évidemment d’accord.
La conclusion que vous en tirez est plus qu’étonnante : vous fermez la structure Frimousse, la seule existant au bourg, pour la relocaliser au Petit Moulin, sous prétexte qu’il y aura plus de places ! Ceci appelle deux observations :
– Comme chacun le sait, le Petit Moulin n’est pas du tout au bourg et même si l’on m’a indiqué qu’une ligne de bus desservait cette structure, je vous invite à réfléchir au parcours que des parents de jeunes enfants devront faire entre les arrêts de bus Jalière ou Grand Val et la structure du Petit Moulin, avec poussettes et landaus.
– Deuxième observation : Cette solution de secours non satisfaisante met à nouveau en évidence le manque d’anticipation dont votre équipe a fait preuve au moment de la création du quartier des Garettes.
Nous voterons donc contre ce texte.

Évolution du Pass’Jeunes

Intervention de Lionel Audion lors du conseil municipal du 9 avril 2018

Nous sommes satisfaits que vous décidiez de faire évoluer le Pass’Jeunes, rejoignant ainsi le constat que nous avions fait l’an dernier : la prise de conscience est tardive, mais nous saluons la création d’un comité de suivi chargé de transformer ce système. Nous notons avec intérêt que la Commission Éducation Enfance Jeunesse pratique enfin l’ouverture existant dans d’autres commissions en permettant aux élus de l’opposition de prendre part aux travaux de ce comité. Nous voterons donc cette proposition.

Appel à projets du Plan Éducatif Global

Intervention de Lionel Audion lors du conseil municipal du 12 février 2018

Nous voterons cet appel à projets, mais nous souhaiterions que dans une perspective de démocratie participative réelle, qui serait une dimension constante de l’action de la municipalité et non un gadget utilisé de temps en temps, le « groupe d’élus référents » qui choisira les projets soit élargi à d’autres catégories : notamment des représentants du CCJ et de la communauté éducative, par exemple des représentants des associations culturelles, sportives ou de parents d’élèves… Dans cette hypothèse, le Projet Éducatif Global serait certainement davantage adopté et partagé par la population.

(Réponse : l’adjoint indique que le groupe d’élus référents qui choisira les projets pourra faire appel à des « experts », dont éventuellement des responsables associatifs, etc. Cela ne répond pas vraiment à notre remarque et à notre proposition)

Convention « Promeneurs du net »

Intervention de Lionel Audion lors du conseil municipal du 12 février 2018

On ne peut qu’être d’accord avec cette décision, même si l’on peut imaginer qu’il sera difficile, pour ces promeneurs du net, de se faire accepter comme « amis » sur les réseaux sociaux des adolescents et des jeunes adultes, mais faisons leur ce crédit.
Vous nous dites, je cite, qu’il est « nécessaire que des adultes professionnels de la jeunesse interviennent dans la rue numérique où les jeunes sont particulièrement présents ». C’est un bon début, mais pourquoi, dans votre élan, ne pas aller jusqu’à placer des adultes professionnels de la jeunesse dans les rues réelles, notamment à Plaisance ? Vous savez que des éducateurs de rue professionnels, formés et affectés dans le quartier à titre définitifs, seraient plus efficaces que les médiateurs actuels, qui font leur maximum mais ne sont ni spécialistes de la jeunesse ni durablement affectés sur le quartier.

(Réponse : la majorité semble penser que les médiateurs citoyenneté-prévention actuels sont suffisants. Elle ne compte pas proposer d’éducateurs de rue, rappelant l’argent déjà dépensé pour les centres socio-culturels. Nous ne partageons pas leur approche.)

Tarifs des camps et séjours d’été 2018

Intervention de Lionel Audion lors du conseil municipal du 12 février 2018

Nous voterons ces tarifs, qui rejoignent nos demandes répétées depuis des années visant à une plus grande équité entre les familles et une meilleure accessibilité aux camps et séjours d’été pour les foyers aux quotients les plus bas.
Ce qui est étonnant, c’est que lorsque nous demandons de telles mesures, on nous taxe d’irresponsables ou d’irréalistes. Comme vous ne pouvez pas être irresponsables, nos demandes ne le sont sans doute pas non plus, ce qui nous rassure…

Projet Éducatif Global

Intervention de Lionel Audion lors du conseil municipal du 18 décembre 2017

On nous a expliqué la semaine dernière lors de la présentation du PEG que l’adjectif « éducatif » était mis à toutes les sauces et qu’il fallait revenir aux fondamentaux, ce sur quoi nous sommes complètement d’accord.

C’est pourquoi nous avons du mal à comprendre la limite d’âge de ce projet, dont le volet jeunesse s’arrête à 25 ans. Il y a sur le territoire de la commune de nombreux parents de moins de 25 ans, en charge de l’éducation de leurs enfants, qui seront peut-être étonnés d’apprendre que la commune se préoccupe de leur propre éducation. Je rapproche cette remarque de celle que j’avais faite à propos de la limite d’âge du conseil communal des jeunes : cette volonté de maintenir les jeunes adultes dans l’adolescence prolongée n’est pas très émancipatrice.

Sur le PEG lui-même, j’ai envie de dire : « tout ça pour ça ! ». Le processus démocratique et participatif qui a été longuement et sérieusement mené, et que nous avons salué, finit par proposer 5 orientations de bon sens et très consensuelles : un environnement bienveillant, sécurisant et facilitateur ; une ouverture aux autres et au monde ; la construction d’individus épanouis, etc.
Nous aurions souhaité connaitre des pistes plus concrètes : les exemples qui nous ont été donnés (le pass permis, l’accueil de stages de 3ème, etc.) existent déjà. On ne peut certes pas prévoir ce que donnera l’appel à projets, et c’est pourquoi le seul élément qui nous donnerait une idée réelle de ce que sera réellement le PEG est le « petit guide du PEG », dont il a été question toute la soirée à la Gobinière mardi dernier et, qui, apparemment, existe, mais on ne nous l’a pas donné à examiner avant ce vote…

On nous demande de « valider les orientations du PEG », alors nous allons bien sûr voter favorablement : on ne peut qu’être favorables à la « construction d’individus épanouis ».

Renouvellement du CCJ

Intervention de Lionel Audion lors du conseil municipal du 12 juin 2017

Nous rappelons que nous ne sommes pas favorables à ce que les candidats au CCJ puissent avoir 21 ans au moment de la candidature, ce qui permet des membres de 24 ans dans 3 ans. Il nous semble qu’à 18 ans, et a fortiori à 24, les citoyens majeurs peuvent se présenter au suffrage des électeurs sur une liste aux élections municipales. Nous proposons donc d’abaisser à 18 ans l’âge limite des candidats.
Notre vote d’abstention ne porte évidemment pas sur les activités du CCJ, que nous soutenons, mais uniquement sur les clauses de ce renouvèlement à mi-mandat.

(Ajout : le Maire a semblé être d’accord avec nos arguments. Une discussion devrait avoir lieu à ce sujet au sein de la majorité)

Convention de partenariat avec l’ADAPEI

Intervention de Lionel Audion lors du conseil municipal du 12 juin 2017

Si nous savons nous montrer critiques, vous savez qu’il est important pour nous également de saluer les bonnes décisions : nous sommes très fiers que la commune signe ce partenariat en mettant des locaux à disposition de l’ADAPEI, locaux particulièrement bien adaptés, au niveau des accès, à l’école de Pont-Marchand. On nous a informés que Monsieur le DASEN met un demi-poste à disposition de l’école pour faire le lien avec l’équipe éducative, ce qui est une chance pour l’école et pour tous les élèves.

Programme d’Investissement d’Avenir : « Agir ensemble pour l’émancipation des jeunes »

Intervention de Lionel Audion lors du conseil municipal du 12 décembre 2016

101En résumé : Nous sommes favorables au projet « Agir ensemble pour l’émancipation des jeunes » mais nous soulignons l’importance de prévoir des actions en faveur de la culture et de la mixité sociale. Continuer la lecture