Archives de l’auteur : jsguitton

Pacte de coopération avec les centres socio-culturels

Intervention de Brigitte Raimbault lors du conseil municipal du 18 décembre 2017

Nous voterons en faveur de ce pacte de coopération voulu par les 2 Centres Socio-Culturels et leurs conseils d’administration respectifs. Réunir les partenaires est une bonne chose pour garantir la cohérence et la reconnaissance du travail des uns et des autres. Même s’il n’engage pas financièrement les signataires, nous espérons qu’il leur fera prendre conscience combien la baisse cumulée des subventions des uns et des autres est une pression et une préoccupation constantes chez les professionnels et les bénévoles de ces structures et combien elle menace la réalisation de leurs missions.

Nous souhaitons aussi aborder une question qui va se poser plus particulièrement à Plaisance, celle de la future rénovation du Centre socio-culturel et des conséquences sur son action :

Premièrement, comment gérer la transition ?
Le Centre socio-culturel peut être légitimement inquiet d’avoir à supprimer des activités pendant cette longue période de travaux, ce qui pourrait engendrer des licenciements. Quelle solution proposez-vous pour que ce ne soit pas le cas ?

Deuxièmement, quelles priorités dans les aménagements transitoires ?
Le Centre socio-culturel pointe comme priorité un réaménagement des bureaux des salariés complètement saturés et l’aménagement d’une salle multimédia. Il semble que la Ville s’oriente vers d’autres choix. Pouvez-vous nous rassurer sur ce point ? Pour notre part nous resterons vigilants sur le sujet.

(Réponses de la majorité : des solutions seront trouvées pour qu’aucune activité ne soit interrompue et les demandes du centre socio-culturels concernant les travaux provisoires vont être à nouveau prises en compte)

Précarité des emplois dans le domaine périscolaire

Intervention de Jean-Sébastien Guitton lors du conseil municipal du 18 décembre 2017

La question du temps de travail des agents municipaux a un peu concentré l’attention et les débats que nous avons eu autour du rapport de la Chambre Régionale des Comptes. Pourtant ce rapport contenait d’autres observations ou recommandations importantes. Nous voudrions en rappeler deux.

Tout d’abord, la Chambre vous demandait de présenter de façon plus claire le budget municipal et d’améliorer la programmation de vos investissements, notamment par la mise en place de la procédure dite « des autorisations de programme ». Vous avez suivi ces recommandations et cela donne en effet plus de lisibilité au budget municipal. C’est sans doute utile pour vous, en interne, mais ça l’est aussi pour nous la minorité, et donc c’est un progrès en matière de transparence.

Le deuxième point que nous souhaitons rappeler concerne une observation faite en page 19 du rapport. La Chambre Régionale des Comptes y écrit que le recours massif à des agents non titulaires dans le domaine notamment de l’animation périscolaire est (je cite) « un contournement de fait des règles de la fonction publique territoriale ». Vous avez répondu à cette observation en considérant que ces emplois étaient saisonniers et occupés principalement par des étudiants. C’est sans doute en partie vrai dans les centres-aérés. En revanche, pour ce qui concerne l’animation périscolaire, il nous semble que ce choix que vous assumez et qui est contraire aux règles de la fonction publique territoriale, maintient quelques salariés adultes dans une situation de précarité qui n’est pas acceptable. Nous aimerions donc savoir si vous comptez y remédier.

(Réponse de la majorité : les emplois précaires ont été réduits ces dernières années mais il y a en effet sans doute encore des progrès à faire…)

Dans les quartiers

Retour en images sur le mois de novembre 2017. Le 11 novembre, nous participions à la cérémonie en présence d’élèves de la commune, de jeunes du CCJ qui portaient les drapeaux et du maire de So-Ava, une ville amie du Bénin, dont le grand-père avait participé à la première guerre mondiale. Nous sommes par ailleurs allés à la rencontre des commerçants du Petit-Chantilly pour les féliciter de la création de leur nouvelle association (CAP-Chantilly) et échanger avec eux sur l’avenir du quartier. Nous avons participé à la plénière des conseils de quartier (non illustrée en photo), toujours assez décevante car les sujets cruciaux des quartiers ne sont pas abordés. Enfin le week-end dernier nous avons assisté au concert des 20 ans de la chorale Arc en Ciel de la Bugallière, dont l’avenir est compromis par la suspension de la subvention municipale, et au défilé du centre socio-culturel de Plaisance qui présentait des costumes traditionnels d’habitants du quartier puis le résultat bluffant du travail de conception de vêtements par des enfants et des adultes bénévoles.

Dans les quartiers

Au menu de ces dernières semaines, l’accueil des nouveaux Orvaltais à la Gobinière, l’animation organisée par la nouvelle association des commerçants et artisans de proximité du Petit Chantilly, la visite de la chaudière bois de la Gobinière ou encore la participation au conseil de développement durable.

Quel avenir pour les « pré-cellules de veille » ?

Lettre adressée au Maire d’Orvault le 6 novembre 2017

Monsieur le Maire,

Ces dernières années, les « pré-cellules de veille » de la Bugallière et de Plaisance permettaient, au moins partiellement, des échanges entre la Ville et les habitants et associations des quartiers. Leur fonctionnement et leur composition doivent probablement aujourd’hui être remaniés et leurs objectifs clarifiés. Y associer un élu de la minorité ne serait d’ailleurs pas inutile. Mais leur principe doit selon nous être confirmé et renforcé. Or les diverses informations qui nous parviennent nous inquiètent, à tort ou à raison, sur votre volonté de pérenniser et dynamiser ce dispositif.

Pouvez-vous nous préciser vos intentions concernant l’avenir de ces pré-cellules de veille et plus globalement concernant la façon dont vous souhaitez associer habitants et associations de quartiers à votre politique de sécurité et de tranquillité publiques ?

Veuillez croire, Monsieur le Maire, à l’expression de nos sentiments respectueux.

Le Groupe des élus « Ecologistes et Citoyens »

(NB : les « pré-cellules de veille « sont des réunions entre la Ville et des habitants/associatifs du quartier, en amont des « cellules de veille » qui réunissent régulièrement différents acteurs de la tranquillité et sécurité publiques dans le quartier de Plaisance et dans celui de la Bugallière)

Construisons ensemble la ville de demain

Tribune du groupe « Écologistes et Citoyens » dans le numéro d’Orvault&Co de Novembre/Décembre 2017

De nombreux quartiers de notre commune vont se transformer au cours des 5 à 10 prochaines années. Le centre du Petit-Chantilly sera redessiné et la route de Rennes réaménagée. Le quartier Peccot (face aux terrains de foot de la Cholière) va sortir de terre et le contournement du Bourg va se concrétiser. A Plaisance, d’importants travaux sont attendus au niveau de certains immeubles d’habitation, du centre socioculturel et des commerces.

Mais construire la ville, ce n’est pas qu’une affaire d’investisseurs. C’est aussi et surtout celle des citoyens et des élus. C’est pourquoi nous vous invitons à vous faire entendre et à nous rencontrer pour partager votre vision de la ville de demain.

Dans les quartiers

Le dimanche 24 septembre, nous avons rempli notre devoir de « grands électeurs » en allant voter à la Préfecture pour les élections sénatoriales. Nous nous sommes réjouis de la réélection de Ronan Dantec, qui a été un sénateur actif lors de son premier mandat et qui s’appuie sur un travail collectif auprès des élus du département. Nous sommes aussi passés au vide-grenier de la Bugallière et quelques jours plus tard à la fête des 40 ans de l’école de musique de ce quartier. Nous avons participé aux « Rencontres de quartier » organisées par la Ville ainsi qu’aux « déambulations » en compagnie de membres des conseils de quartier.

Oui à l’expérimentation de la « police de proximité du quotidien » à Orvault

Communiqué de presse du 3 octobre 2017

Nous avons abordé plusieurs fois ces derniers mois la question de la sécurité et de la tranquillité publiques, en conseil municipal et dans notre tribune du dernier magazine municipal.

Nous avions indiqué que, selon nous, il faut donner un nouvel élan, définir une nouvelle stratégie pour lutter contre la délinquance et les incivilités et pour accompagner plus efficacement les jeunes et les familles en difficulté. Cette stratégie doit s’appuyer sur des professionnels qui ont chacun leur rôle à jouer, en leur confiant des missions qui relèvent de leur compétence : policiers nationaux, policiers municipaux, éducateurs, médiateurs.

Nous avons lu dans la presse que le Maire de Saint-Herblain propose que Nantes, Orvault et Saint-Herblain s’associent pour expérimenter le dispositif « police de proximité du quotidien » proposé par le gouvernement et confié à la police nationale. Cela nous semble une démarche positive. Nous invitons donc le Maire d’Orvault à y répondre favorablement et à engager une réflexion globale pour améliorer la tranquillité et la sécurité dans des quartiers où elles font encore trop souvent défaut.

Temps de travail annuel des agents municipaux : 3ème délibération !

Intervention de Jean-Sébastien Guitton lors du conseil municipal du 25 septembre 2017

En résumé : nous votons en faveur du nouveau temps de travail annuel des agents municipaux mais regrettons que nos remarques de décembre et avril sur la démarche n’aient pas été davantage prises en compte.

Continuer la lecture

Notre conception du mandat d’élu minoritaire

Intervention de Jean-Sébastien Guitton lors du conseil municipal du 25 septembre 2017

Monsieur le Maire,

Lorsque j’ai rappelé ce que les uns et les autres avaient pu dire lors des précédents conseils municipaux à propos du dossier « temps de travail des agents municipaux », vous avez semblé considérer que je réécrivais l’histoire après coup. Or je me suis contenté de consulter les procès verbaux des conseils municipaux. Comme élus, il est normal de devoir assumer ce qu’on a fait et ce qu’on a dit.

Par ailleurs, en réponse à vos remarques un peu agacées ou moqueuses, je voudrais revenir sur notre conception du mandat d’élu minoritaire. Nous avons fait le choix d’être des élus minoritaires qui font des propositions et qui se réjouissent lorsque ces propositions sont mises en œuvre. De votre côté, vous vous félicitez de vos actions et vous le faites savoir, et c’est normal. Acceptez donc que nous mettions nous aussi en valeur le fait que vous reprenez parfois certaines de nos propositions pour les concrétiser ! Il est normal que nous voulions faire savoir aux Orvaltais que nous remplissons la mission qu’ils nous ont confiée : celle d’être utiles. Il existe une alternative : nous pourrions être une opposition aigrie qui ne propose rien pour ne surtout pas risquer que de bonnes idées soient reprises. Ce n’est pas le choix que nous avons fait.

Report de certains travaux

Intervention de Jean-Sébastien Guitton lors du conseil municipal du 25 septembre 2017

Nous voterons contre cette décision modificative du budget 2017 puisque, Lionel Audion l’a dit en début de conseil, nous n’approuvons pas la dépense prévue pour installer un orgue dans l’église Saint Léger.

Par ailleurs nous avons bien noté que, pour équilibrer ce budget, vous proposez de reporter l’opération de remise à niveau du terrain synthétique de Gagné. Je dois vous dire que cette décision m’a un peu fait sourire. Je me permets en effet de vous citer deux extraits du procès-verbal du conseil municipal du 12 décembre 2016.
Dans mon intervention sur le débat d’orientation budgétaire, j’avais dit, je cite : « S’il faut faire des arbitrages et retarder certains projets pour accélérer la réhabilitation du centre de Plaisance […] nous pensons que les travaux extérieurs du château de la Gobinière ou la remise à niveau de certains terrains de foot synthétiques doivent pouvoir être repoussés d’un an. ». Quelques minutes plus tard, vous aviez répondu, Monsieur le Maire, je vous cite : « J’ai entendu tout à l’heure le fait de supprimer les terrains de foot ou du moins les décaler. Non, nos amis sportifs en ont besoin ». J’imagine que vous admettez aujourd’hui que notre proposition d’alors n’était pas absurde et je ne vous fais pas, moi, le reproche un peu démagogique de négliger nos amis sportifs. Il est normal de fixer des priorités et de faire des choix, c’était le sens de notre proposition de décembre dernier.

Quelques propositions pour Cit’ergie

Intervention de Jean-Sébastien Guitton lors du conseil municipal du 25 septembre 2017

En résumé : à l’occasion de la présentation du plan d’actions Cit’ergie, nous rappelons quelques unes des propositions que nous avons faites par le passé en souhaitant qu’elles soient enfin mises en oeuvre.

Continuer la lecture